Plongées à Tikehau : parfait avant Rangiroa et Fakarava

Après Maupiti, nous avons repris l’avion pour rejoindre l'atoll de Tikehau dans les Tuamotu (en transitant par Papeete). Située à 300 km au nord-ouest de Tahiti et à une petite dizaine de kilomètres de Rangiroa, Tikehau, avec son lagon bleu presque circulaire et ses plages de sable rose, ressemble à une immense piscine naturelle. Pour vous donner une idée du paysage (plage de notre pension Tikehau Village) :


Plage Tikehau Village
Comme Maupiti, l’atoll de Tikehau est réputé pour sa station de nettoyage de raies manta à l'intérieur même du lagon, ainsi que pour la richesse de ses fonds (en son temps, le commandant Cousteau avait qualifié Tikehau comme étant le plus poissonneux des atolls polynésiens !).

Choisir le bon club de plongée…
Mais la première « surprise » à notre arrivée, c’est que nous n’avons pas été accueillis par le club de plongée avec lequel nous avions réservé : le Raie Manta Club nous avait bien confirmé cette réservation par mail, tout en sachant très bien que son annexe sur Tikehau ne fonctionnait plus depuis 6 mois (bateau hors service, club à l’abandon…). Heureusement que nous n’avions pas payé nos plongées d’avance… Suite à cette mésaventure et à une autre un peu différente à Tahiti (je vous en reparlerai), je ne saurais trop vous conseiller, même si vous réservez vos plongées depuis la métropole (notamment à Maupiti où le bateau ne peut prendre que 4 plongeurs), de ne pas payer avant d’être sur place.
Au final, nous avons été très contents de pouvoir plonger avec un autre club, qui s’est avéré être le club le plus récent de Tikehau, Tikehau Plongée. Françoise et Jaime sont aux petits soins pour leurs plongeurs, leur club était à 5 minutes de notre pension Tikehau Village et juste à côté du meilleur snack de l’île, le snack de la pension Hotu (leur chaud-froid de thon ou leur poisson à la vanille sont à tomber).

Organisation des plongées
Tous les matins, Françoise vient chercher les plongeurs dans leur pension en pick-up. 5 minutes après, on arrive au club dans une belle cocoteraie en bord de plage. Inutile de voyager avec votre matériel, dans la majorité des clubs de plongée de Polynésie la location est incluse, et le matériel de Tikehau Plongée est flambant neuf et très bien entretenu ! Une fois prêt, on embarque sur un bateau très bien organisé pour la plongée, avec un taud de protection, et on se dirige vers l’unique passe de l’atoll, la passe Tuheiava, pour les deux plongées successives du matin. Coût d'une plongée : 6000 CFP (50 €).

poissons récif corallien

Le Trou aux Requins
Pour notre première sortie, on a fait un détour par le fameux site de la ferme perlière dans le lagon, où nous étions censés croiser des raies manta. Dommage, rien à signaler ce matin-là. Nous avons donc pris la direction de la passe pour une très belle plongée réservée aux plongeurs expérimentés (nous sommes descendus à 56 mètres) : le Trou aux Requins (un banc de requins gris a élu domicile à plus de 70 mètres, et selon leur humeur on peut les voir ou pas – nous en avons aperçu deux en début de plongée). Le tombant démarre à 15 mètres de profondeur, et la descente dans le bleu est vertigineuse. A environ 56 mètres, on est accueilli par une anémone et son poisson clown, qui donnent également le signal de la remontée. Là, le tombant est littéralement tapissé par un immense banc de myripristis de Berndt (ou poisson soldat de Berndt), reconnaissables à leur première dorsale jaune, auxquels se mêlent lutjans et poissons-écureuil. Au retour, sur le platier, nous croisons notamment l’une des deux tortues résidentes des lieux, ainsi qu’un poisson-feuille.

trou aux requinsLes poissons-soldat du trou aux requins.

 

Tortue

 

Les autres plongées : Teonai et la passe de Tuheiava
Ce sont nos premières vraies plongées dans une passe des Tuamotu. Le spectacle est partout : dans le bleu, avec des requins gris qui passent régulièrement, des bancs de bécunes (même famille que les barracudas - photo ci-dessous), des thons, raies aigle…

Banc de bécunes

 

Sur le platier, on croise des napoléons, des balistes-titan en plein travail (photo ci-dessous), des mérous, des perroquets, des requins pointes blanches du lagon (Triaenodon obesus) en train de se reposer sous un rocher, de grands bancs de perches pagaie (lutjanus gibbus) et la foule traditionnelle des poissons coralliens multicolores (papillons, nasons, chirurgiens, cochers…).

Baliste titan

Requin corail

 

Dans les crevasses et autres anfractuosités, on cherche à démasquer murènes, gros poissons pierres (photo ci-dessous) et autres poissons-scorpions.

Poisson pierre

 

Ah oui, on a également fait la connaissance du poisson-savon ponctué (pogonoperca punctuata) :

Capture-d-ecran-2012-11-04-a-21.24.32.png
Tikehau pratique
Comme Maupiti, Tikehau est un peu à l’écart des circuits touristiques traditionnels, même si de plus en plus de plongeurs l’intègrent dans le triptyque incontournable des Tuamotu : Tikehau-Rangiroa-Fakarava. 
Hébergement : la pension Tikehau Village est la plus ancienne de l’atoll, tenue par Paea et Caro, des Polynésiens. 8 bungalows typiques sont installés le long de la plage de sable blanc, le confort est simple (il y a quand même de l’eau chaude dans la douche) mais le cadre fabuleux. Quant aux repas, ils sont réputés et l’on peut y dîner même si l’on dort dans une autre pension : nous y avons notamment mangé des bénitiers sauce curry (surprenant mais délicieux), un poulet sauce marengo ou encore des rougets grillés. Tarif : 91 euros par personne la nuit en demi-pension.

Coucher de soleil Tikehau

Passion plongée sous-marine © 2015 -  Hébergé par Overblog