Amazing time in Belize ! (Fantastique semaine à Belize)

It is the first time that I write an English contribution, but I have a very good reason to do it : I spent one marvellous week in Belize surrounded by people who only spoke English, and I promised to them to write this report in their language.
Que ceux qui ne parlent pas l'anglais se rassurent (spéciale dédicace à Béa) : la version française figure en bas de ce texte.* (The French version appears in bottom of this text).

Turneffe Island Lodge is located 30 miles of the Belizean Coast
on a little private island, which can welcome a maximum of 40 guests at once (we were only 18 last week) who stay in bungalows spread thoughout the island. A full staff is dedicated to fulfilling the wishes of each guest. Every morning, hot tea awaits you on the front porch of your bungalow. During the day, three delicious local meals are prepared and served by talented cooks. At night, the barman will create custom cocktails to suit your particular taste and when you get back to your bungalow, you will find that your bed bed cover has been removed so that you just need to jump in and fall asleep...How closer can you come to paradise ?

The dives : Even if it was not the best period to dive (best time is actually between March and June), Belize's underwater world is particularly rich, with vertiginous walls and an incredible number of fish species : turtles, spotted eaglerays, groupers, green and spotted morey eels, differents sorts of shrimps (some of them are actually dancing, Ron knows...), schools of horse eye jacks, stingrays, tarpons, angelfish, nurse sharks (these were the first that I ever saw), Baracudas, big lobsters,...
The encounter with spotted eaglerays was one of the strongest moments for me : they are so majestic under water, emerge suddenly from nowhere in the great blue and disappear as quickly because they are scarred by divers. But Bo taught me how to approach them without making them flee : it is necessary to swim behind them so that they do not see you. Once, I even swam behind two of them, it was magic !
As far as the "big blue hole" is concerned, I must admit that I was rather disappointed by this "mythical" dive. The visibility on that day was bad (rough see and lots of wind), sharks were hiding and the only thing we saw down the hole were two large stalagtites at about 43 meters of depth. A good motivation however to go back there during a better period.

The hotel :
The rooms are built with mahagony wood and are quite simply superb and vast and they include one interior shower and one outdoor shower. Each room has a terrace protected by anti mosquito mesh panels which allows you to enjoy the marine breeze without being eaten alive. The main buildling has a large terrace on the second floor, a very cosy bar and living room as well as a dining room with large tables allowing for people to mingle easily. Parlour games and library filled well (of English books…) are placed at the disposal of the guests.

The dive center : it is an integral part of the hotel and located only a few seconds from the rooms. At the center, everything is organized around professional and safe diving. You are encouraged to drink a lot of water (at least 3.5 l per day) to keep you body hydrated, the diving staff ensures that tanks are always full and rinse your material after the last dive of the week (what a luxury!). Turneffe has two small diving boats which have a maximum capacity of eight divers. At the end of the week, each diver receives a spreadsheet which recapitulates all dives (parameter, diving site, fish encountered...). The majority of the dives are drifting dives along the reef wall. The diving boat captain follows your bubbles while you dive and is there to pick you up when you come back to the surface.

Negative aspects (nothing dramatic though !) :
=>
No direct flight from France and a compulsory stopover in the US for one night (Miami or Houston)
=> Hard to fully benefit from the time on the island if you don't speak English

Many thanks again to Tanya, Uwe, Nina and Simon and the Turneffe island staff for their warm welcome and their kindness during our stay. Special thanks to Bo, our divemaster and John, our "boat captain"...and thank you to my little sister for helping me translate my text into English!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

* C'est la première fois que j'écris une contribution en anglais, mais j'ai une très bonne raison de le faire : au Belize, j'ai vécu une semaine merveilleuse entourée par des gens qui ne parlaient qu'anglais, et je leur ai promis de rédiger ce compte-rendu dans leur langue.

Turneffe Island Lodge est situé sur une petite île privée à 50 km des côtes. Sur la plage, quelques bungalows pour une capacité de maximum 40 personnes (nous n'étions que 18 la semaine dernière), et un staff d'employés aux petits soins. Thé chaud qui vous attend à votre réveil sur la terrasse devant votre chambre, menus typiques et délicieux préparés par des cuisinières hors pair, barman prêt à réaliser les cocktails les plus variés, lits préparés juste avant votre coucher,... Ici, vous êtes au paradis.

Les plongées : Même si ce n'était pas la meilleure période pour plonger (qui se situe plutôt entre mars et juin), les fonds du Belize sont particulièrement riches, avec des tombants vertigineux et des dizaines d'espèces de poissons différentes : tortues, raies léopard (ou aigle), mérous, murènes vertes et tachetées, diverses sortes de crevettes (certaines d'entre elles dancent, Ron nous a montré comment...), bancs de carangues, grandes raies pastenagues, tarpons, poissons ange, requins nourrice (c'était les premiers que je voyais), baracudas, grandes langoustes,...
La rencontre avec des raies aigle a constitué l'un des moments les plus forts pour moi : elles sont si majestueuses sous l'eau, surgissent de nulle part dans le grand bleu et s'évanouissent aussi vite car elles sont très farouches. Mais Bo m'a appris comment les approcher sans les faire fuir : il faut nager derrière elles, de façon à ce qu'elles ne vous voient pas. Une fois, j'ai même nagé derrière deux d'entre elles, c'était magique !
Et à propos du "big blue hole", me direz-vous ? Et bien, j'avoue que j'ai été plutôt déçue par cette plongée "mythique" : visibilité médiocre (mer agitée et beaucoup de vent), pas de requins à l'horizon et à peine deux grandes stalactiques à 43 mètres. Une bonne raison pour y retourner à une période plus propice !

L'hôtel : Les chambres sont tout simplement superbes et vastes, habillées de bois et proposant une douche intérieure et une extérieure. Une terrasse protégée par des moustiquaires permet de profiter de la brise marine sans se faire piquer par les moustiques. Le bâtiment principal accueille, au premier étage, une grande terrasse, un bar et un salon à l'ambiance très cosy, et une salle à manger dans laquelle chacun se retrouve autour de grandes tablées pour les repas. Jeux de société et bibliothèque bien remplie (de livres en anglais...) sont mis à la disposition des hôtes.

Le club : Intégré à l'hôtel et à quelques secondes des chambres. Ici, tout est fait pour que vous profitiez à fond de vos plongées dans un cadre sécurisé : de l'eau à volonté pour s'hydrater, des divemasters qui s'occupent de vos bouteilles toute la semaine et rincent votre matériel après la dernière plongée (le luxe !), des petits bateaux d'une capacité de huit plongeurs maximum... A la fin de la semaine, chaque plongeur reçoit un tableau qui récapitule toutes ses plongées (paramètres, noms des sites, poissons rencontrés...). Les plongées sont dérivantes le long du tombant, le bateau suit vos bulles et vous récupère quand vous remontez.

Les moins (pas trop grave !):
=> Pas de vol direct depuis la France (à l'aller, stop d'une nuit obligatoire aux USA, à Miami ou à Houston)
=> Difficile de profiter de la semaine si on ne parle pas un mot d'anglais

Budget :
=> De 1800 à 2000 € selon la saison (prise en charge à l'aéroport), tout compris (transferts, logement, pension complète, 16 plongées dont une au Blue Hole et une de nuit)
=> 850 € le vol A/R Paris - Belize City (American Airlines)

Encore merci à Tania, Uwe, Nina, Simon et tout leur staff pour leur accueil et leur gentillesse ! Une pensée spéciale à Bo, notre divemaster, et John, notre "boat captain"...
Et merci à ma petite soeur pour m'avoir aidé à traduire mon texte in english !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Passion plongée sous-marine © 2015 -  Hébergé par Overblog