Bahamas : île de San Salvador (décembre 2003)

Une plongée de réadaptation avec la rencontre d'un requin marteau (c'était le premier que je croisais) et d'une énorme tortue (notamment) : c'est l'un des moments forts de ce séjour au Club Med de Columbus Isle avec Béa (notre premier toutes les deux en dehors du club, mais pas le dernier ;-))
Ca a été également mon dernier séjour avec un appareil photo étanche à 10 mètres, et qui a pris l'eau à la fin du séjour (heureusement, j'ai réussi à sauver la pélicule mais l'eau a quand même fait quelques dégâts sur les clichés).
Tournée vers l?Atlantique, l?île est située à l?extrême est des Bahamas. En 1492, Christophe Colomb y a effectué son premier débarquement alors qu'il faisait route vers le Nouveau Monde. Il la nomma San Salvador, ou Saint Sauveur. Dans son journal de bord, i la décrit ainsi : « La beauté de ces îles surpasse toutes les autres, comme le jour surpasse la nuit dans sa splendeur ». Elle mesure 19 km de long sur 8 km de large. Elle arbore des kilomètres de plages de sable blanc, une eau transparente couleur émeraude et des sites de plongée exceptionnels sur la barrière de corail qui entour l'île, qui est en fait le sommet émergé d?une montagne sous-marine qui plonge à 4.500 mètres de profondeur...

Les plongées : ...d'où les magnifiques tombants sur lesquels on a plongé toute la semaine. Le bateau mouillait à chaque fois sur la barrière ou à la limite de la barrière sur le sable, et à chaque fois, on avait le sentiment de se retrouver dans le film "Némo". Arrivés en bordure de la barrière, on se retrouvait face au bleu, et on avait plus qu'une envie, descendre, descendre, descendre... Une fois on a même pris un tunnel qui débouche directement au milieu de la paroi, c'était magique ! La visibilité était excellente, et la vie sous-marine vraiment riche : tortues quasiment à chaque plongée, raies, requins marteau et de récif, barracudas...
Je me souviens également d'une magnifique plongée de nuit

Le club : Une gestion mixte "PADI-Club Med" avec une organisation sans faille (bouteilles bleues pour la première plongée, bouteilles roses pour la deuxième ; bateau hyper bien organisé pour les plongées, avec, confort suprême - notamment pour Béa ;-) - des toilettes à bord !!!) et une partie des moniteurs Québécois, et donc parlant français, ce qui n'était pas désagréable.

L'hôtel : Ce Club Med est certainement l'un des plus beaux : il est quasiment seul sur cette île quasi-déserte, avec une immense plage de sable blanc déserte, et le contraste entre le bleu-vert de l'eau, le blanc du sable, le vert des palmiers et des pelouses et les couleurs vives des bungalows donne vraiment une image du paradis. Les chambres sont luxueuses, et les buffets ne démentent pas la réputation du club. Seul inconvénient : nous avions une chambre près du club de plongée, mais du coup elle était à l'opposé du restaurant, et du coup il fallait prévoir quasiment 1/2 heure de "transit" le matin pour aller petit déjeuner...

Le plus : un vol direct (hebdomadaire) de la compagnie Star Airlines relie Paris à l'île de San Salvador : on évite ainsi le traditionnel transit via les USA quand on veut se rendre aux Bahamas. Et puis, le Club est à 5 min de l'aéroport, au point que pour le retour, c'est carrément le comptoir d'embarquement qui se déplace dans le Club, et vous n'avez plus qu'à enregistrer vos bagages alors que vous êtes encore en maillot de bain, et vous pouvez ainsi profiter de la plage jusqu'à 1 heure avant de vous envoler !
On a tellement adoré ce séjour, qu'on a finalement convaincu notre club de retourner aux Bahamas six mois après, pour une croisière... Que je vous raconterai prochainement !

Six mois plus tard, je suis repartie aux Bahamas pour une croisière cette fois-ci : à découvrir en cliquant ici
Passion plongée sous-marine © 2015 -  Hébergé par Overblog