Stage initial pour être initiateur

Devenir initiateur ? Cela fait un certain temps que je me pose la question, et puis finalement, j'ai pris la décision : certes, pouvoir faire découvrir sa passion et la transmettre à d'autres personnes est une bonne raison de le faire (ci-contre le premier acte d'initiation que peut réaliser un plongeur initiateur : le baptême. Mon cousin fait ses premières bulles sous la responsabilité d'un initiateur de mon club) ; je crois également que je me suis lancée pour, d'une certaine façon, réviser et entretenir mes connaissances : on ne peut bien expliquer un geste ou une action - en plongée ou dans toute autre activité - que si on l'a bien compris et si on sait ensuite l'expliquer de la façon la plus simple possible...
Toute formation d'initiateur commence par une formation initiale de 2 jours, et je viens justement de passer mon week-end en compagnie d'une vingtaine d'autres plongeurs à suivre des cours de réglementation, de pédagogie générale et spécifique. Ce matin, on a également fait un saut à la piscine pour tester l'une des épreuves de l'examen final, le sauvetage d'un mannequin. Bref, un week-end pas vraiment reposant, mais hyper dense et vraiment intéressant.
On a commencé par un cours sur la préparation physique : pourquoi s'entraîner, comment faire en sorte qu'un plongeur atteigne les objectifs fixés par ses passages de niveau en toute sécurité et comment planifier une séance d'entraînement ?
On a enchaîné avec un cours sur la pédagogie générale : comment avoir une communication efficace avec les élèves, construire un plan d'entraînement progressif avec des objectifs précis et quantifiables sans oublier l'objectif principal, la plongée en mer.
Le début de matinée de la seconde journée a été un peu plus ardu, on a eu droit à un topo sur la réglementation (l'arrêté de 1998 qui régit la plongée à l'air, les prérogatives du directeur de plongée, celles du E1, le certificat médical, des notions de responsabilité civile et pénale...).
Après le sauvetage en piscine, la formation s'est terminée sur un cours de pédagogie spécifique, ou comment construire une séance pratique de plongée, avec l'aide d'une fiche pédagogique à élaborer avant la séance.
Conclusion : être initiateur n'est pas un job de tout repos, il y a quand même de sacrées responsabilités en jeu. Mais ce sera passionnant d'arriver à atteindre l'objectif principal de toute formation d'un plongeur débutant : lui donner la possibilité de plonger en milieu naturel en toute sécurité, et de découvrir un milieu extraordinaire !!!

L'examen final pour devenir initiateur :
  • Sauvetage du mannequin (coefficient 1, note inférieure à 10 éliminatoire) : faire 100 mètres en PMT, une apnée de 20 secondes en déplacement autour du mannequin, revenir en surface pour reprendre de l'air 10 secondes, aller chercher le mannequin et le tracter sur 100 mètres.
  • Pédagogie (coefficient 4) : construire une séance d'apprentissage sur un ou plusieurs élèves du débutant au prépa N2 dans l'espace proche (0 à 6 mètres).
  • Réglementation (coefficient 2) :

Les prérogatives d'un initiateur (E1 = Enseignant 1er niveau) :
  • Surveillance et organisation des séances en bassin dans l'espace proche. L'initiateur peut être directeur de plongée, sauf dans le cadre de la plongée enfant et en milieu naturel (le DP est alors E3 minimum)
  • Responsabilié d'enseignement en bassin
  • Entraînement aux examens du débuant au N2 dans l'espace proche.
  • Validation des compétences N1 en piscine.
Passion plongée sous-marine © 2015 -  Hébergé par Overblog