Les requins de Polynésie peuvent souffler !

Depuis le 12 avril 2006, l’inscription des requins en espèce protégée et l'interdiction de la pêche des requins pour leurs ailerons ont été adoptées par le conseil de ministre du gouvernement polynésien. Sans aucun doute, les 40.000 signataires de la pétition lancée par Longitude 181 Nature ont pesé lourd dans cette décision.

Voici la formulation exacte de la décision prise par le gouvernement polynésien :

" Inscription des requins sur la liste des espèces protégées
Le Conseil des Ministres du mercredi 12 avril 2006 a décidé que la pratique du « shark finning » sera interdite dans toute la Polynésie française et que la pratique du « shark feeding » sera également interdite dans tous les lagons, les passes et dans un rayon de 1 kilomètre centré sur l’axe de la passe.
Les requins font partie du patrimoine naturel de la Polynésie française. L’exploitation des requins concerne principalement :
1. les pêcheurs qui chaque année pêchent 300 tonnes de requins, notamment pour l’exploitation des ailerons. Cette pratique, qui concerne toutes les espèces de requins, consiste à amputer les ailerons de requins et à rejeter entièrement les restes de l’animal en mer : « shark finning ».
2. les clubs de plongée qui développent la pratique du « shark feeding », activité qui permet l’observation des requins préalablement attirés par le biais de nourriture.
Des conflits d’intérêts sont apparus entre pêcheurs et club de plongée dans des zones traditionnellement utilisées pour la pêche, notamment dans les passes et dans les lagons.
Le Gouvernement estime qu’il devient urgent d’interdire cette pratique et d’aller au-delà en protégeant les requins pour consolider notre ressource touristique. En complément à cette action, une étude sur le stock de requins en Polynésie sera lancée en 2006. Dans l’attente des résultats attendus en 2008, la pratique du « shark finning » sera donc interdite dans toute la Polynésie française et la pratique du « shark feeding » sera également interdite dans tous les lagons, les passes et dans un rayon de 1 kilomètre centré sur l’axe de la passe. Par ailleurs, le commerce et la détention de tout ou partie de requin y compris monté en article de bijouterie seront interdits sauf pour les requins Mako (Isurus Okyrubus). Des mesures transitoires sont prévues pour la détention d’articles concernés. "

Si vous voulez également participer, à votre niveau, à la sauvegarde des requins (espèce menacée), suivez les 2 conseils de la charte internationale du plongeur responsable :

• N'achetez pas de souvenirs arrachés à la mer comme les dents de requin
• Boycottez les restaurants qui servent de la soupe d'ailerons de requin

Retrouvez toutes les infos concernant ce dossier sur le site de Longitude 181 Nature

Passion plongée sous-marine © 2015 -  Hébergé par Overblog