Le Petit Futé sort son "Guide de la plongée"

Le Petit Futé a profité du dernier salon de la plongée sous-marine pour présenter son dernier né : le « Guide de la plongée » propose de « donner les premières clés [du monde sous-marin], cet univers proche et méconnu ». Rédigé par Pierre Juin, plongeur photographe, ce guide a pour ambition de présenter 50 destinations, situées dans toutes les mers et océans du monde (du Cap-Vert au Belize en passant par l’Indonésie, Mayotte et bien entendu la France), afin que chaque plongeur y trouve ce qui lui convient, selon son niveau, son budget et ses envies.
Dans la réalité, j’ai été plutôt déçue par le résultat, notamment par les descriptifs vraiment inégaux selon les destinations : seulement 4 pages pour l’Egypte, et même aucune mention de l’épave mythique du Thistlegorm. Par contre, les principaux sites du Soudan (dont l’Umbria) ou de Djibouti sont décris plus minutieusement, jusqu’à la couleur de l’eau ! Cela donne la sensation que l’auteur a plongé dans certaines destinations et pas dans d’autres (ce qui est compréhensible, mais dans ce cas il aurait fallu faire intervenir plusieurs rédacteurs).
Quand aux choix des clubs, on ne sait absolument pas sur quels critères ils ont été sélectionnés. Pour les Maldives, le Petit Futé cite les croisières « Sous l’Océan » (qui sont certainement très bien), mais ne parle absolument pas de OK Maldives, réputé sur cette destination. J’espère juste que cela n’a rien à voir avec le fait que le premier a payé une publicité dans le guide, et pas le second…
A la fin du guide, la rubrique « Pense futé » est intéressante. Elle regroupe notamment toutes les bonnes questions à se poser avant de partir, ainsi qu’une liste détaillée des affaires à mettre dans ses bagages et un point complet sur les assurances. On y trouve aussi un carnet d’adresses détaillé, mais dont certaines adresses réputées sont absentes (je pense à Fadis ou à Simame sur Paris), on se demande bien pourquoi, alors que des marques de bagages comme Delsey ou Samsonite y figurent (alors que celles-ci ne sont – a priori – pas réputées pour leurs bagages « spécial plongeurs »). Quant aux adresses de boutiques spécialisées en province, elles sont carrément oubliées (à part une adresse sur Lyon et des librairies).
Bref, chacun fera comme il l’entendra, mais ce guide n’est certainement pas à la hauteur des attentes de nombreux plongeurs, c’est dommage car il occupe un créneau jusqu’à aujourd’hui sans concurrence. A quand un « Guide du routard de la plongée sous-marine » ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Passion plongée sous-marine © 2015 -  Hébergé par Overblog